Le Temps d’une Bière

La bière en Egypte antique : un élément central de la vie quotidienne

Il est difficile de croire que la bière jouait un rôle important dans l’Egypte antique, mais c’est pourtant le cas. En fait, la bière était si importante pour les Egyptiens qu’elle était utilisée comme monnaie d’échange et comme offrande aux dieux.

La bière était fabriquée à partir d’orge et d’épeautre, qui étaient cultivés sur les rives du Nil. Les grains étaient ensuite broyés et mélangés avec de l’eau pour former une pâte, qui était ensuite fermentée pour produire de la bière. Ces céréales avaient vraisemblablement une valeur nutritionelle plus basse que les variétés d’aujourd’hui, ce qui laisse suggérer que l’épeautre et le blé servaient d’abord une vocation rituelle à travers des breuvages sacrés. Selon cette théorie – fort débattue par ailleurs – la fermentation aurait le catalyste de la sédentarisation.

La bière était consommée par toutes les classes sociales de l’Egypte antique, des pharaons aux esclaves. Elle était considérée comme un aliment de base, car elle était riche en nutriments et en hydratation. Les travailleurs sur les chantiers des pyramides recevaient même une ration quotidienne de bière pour les aider à tenir le coup sous la chaleur écrasante. Des annales relatant la construction d’Hierakonpolis laissent entendre que les bâtisseurs recevaient plus d’un gallon de bière par jour, bien que cette dernière ait vraisemblablement été très faible en alcool.

Les Egyptiens croyaient également que la bière était sacrée et qu’elle avait des pouvoirs magiques. Les offrandes de bière étaient fréquentes dans les temples, et il était courant de boire de la bière en l’honneur des dieux avant les cérémonies religieuses.

La bière était également utilisée dans les rituels funéraires. Les momies étaient souvent enterrées avec des jarres de bière pour les aider à se désaltérer dans l’au-delà. Il est également dit que les tombes des pharaons étaient remplies de jarres de bière pour les accompagner dans leur voyage dans l’au-delà.

La bière était également un élément central des fêtes et des célébrations. Les fêtes en l’honneur des dieux étaient souvent accompagnées de grandes quantités de bière, et il était courant de boire de la bière lors des mariages et des naissances.

La bière était également utilisée dans la médecine égyptienne. Les médecins utilisaient de la bière pour traiter les maladies de la peau, les troubles digestifs et même les troubles mentaux.

Il est intéressant de noter que les femmes étaient également impliquées dans la fabrication de la bière en Egypte antique. Les femmes étaient souvent responsables de la fermentation de la bière, et il existait même des guildes de femmes brasseuses.

La bière en Egypte antique était également consommée sous différentes formes. Il y avait de la bière douce, de la bière amère. La bière douce était la plus commune et était consommée quotidiennement par les travailleurs et les esclaves. C’était également la bière utilisée pour les offrandes religieuses et les rituels funéraires.

Il y avait également de la bière amère, qui était considérée comme plus forte et plus alcoolisée. Cette bière était souvent consommée lors des fêtes et des célébrations, et était également utilisée pour traiter les maladies de la peau et les troubles digestifs. Il y avait aussi des bières parfumées à la myrrhe, à la menthe et d’autres herbes, qui étaient utilisées pour des occasions spéciales. Les femmes étaient souvent responsables de la fermentation de ces bières parfumées.

Pierre-Olivier Bussières

Leave a Reply

%d bloggers like this: