Top 5 des microbrasseries à Montréal

Top 5 microbrasseries à Montréal

Épicentre culturel et économique du Québec, Montréal est un passage obligé pour les voyageurs qui se rendent au pays du souvenir et de la feuille d’érable. L’Amsterdam de l’Amérique du Nord est aussi un haut lieu de la bière artisanale. Avec pas moins de 37 microbrasseries, les amateurs de bière et les connaisseurs ont de quoi satisfaire leur quête du Saint-Graal du houblon. Le Temps d’une Bière a dressé une liste de 5 microbrasseries à visiter lors de votre prochain séjour à Montréal.

Pour avoir une idée de toutes les microbrasseries de Montréal, consultez la carte interactive de l’Association des microbrasseries du Québec. Cet itinéraire vous permettra de visiter le centre-ville tout en vous rinçant le gosier avec de la bière de qualité !

Arrêt 1 : L’Amère à Boire

Notre voyage commence à L’Amère à Boire, située au cœur du Vieux-Montréal, sur l’incontournable rue Saint-Denis. Fondée en 1996, elle est l’une des premières microbrasseries de la ville. L’endroit est imprégné d’une atmosphère chaleureuse et historique, rappelant l’époque des tavernes d’antan. Dégustez leurs bières maison tout en vous imprégnant de l’atmosphère authentique du Vieux-Montréal.

Le fleuron de L’Amère à Boire, leader incontesté de la pilsner dans le quartier, est la Černá. La Černá est le fleuron du brewpub montréalais depuis maintenant deux décennies. Cette bière tchèque légère aux arômes de pain frais atteint un indice élevé de pintabilité, surtout lorsqu’elle est servie à la tchèque, avec une mousse laiteuse épaisse et dense.

Amère à Boire Ouvert Montreal
Amère à Boire Ouvert Montreal

Arrêt 2 : L’Isle de Garde

Rendez-vous ensuite à L’Isle de Garde, une microbrasserie nichée dans le quartier du Mile-End, le cœur créatif de Montréal. Fondée en 2014, cette brasserie artisanale propose une gamme de bières expérimentales et saisonnières. Laissez-vous charmer par l’ambiance bohème du quartier et découvrez l’inventivité brassicole qui caractérise cette adresse unique.

Au comptoir, un impressionnant défilé de lignes de fûts. Oui, la microbrasserie a fait le pari de la quantité ET de la qualité. Autrement dit, il y en a pour tous les goûts.

“On est pas contre la bière simple. Simple, ça veut pas dire facile à brasser. Quand il n’y a pas de feu d’artifice, beaucoup de houblon ou de grain torréfié, les défauts sont plus faciles à percevoir. Je m’amuse à organiser les lignes à bière. On s’assure de faire une rotation. L’objectif, c’est d’en avoir entre 18 et 22. Gérer le calendrier de production, c’est pas évident. Notre bière, on la vend ici. Les vitesses de fermentation sont un peu différentes. Moi je m’amuse avec ça, et je m’assure que le service est adéquat.”

Point positif : une cuisine exceptionnelle. Loin de la “bouffe de bar” ! Voir leur menu !

Isle de Garde Montreal
Isle de Garde Montreal

Arrêt 3 : Dieu du Ciel!

Poursuivez votre aventure brassicole au Dieu du Ciel!, une institution montréalaise située dans le quartier Rosemont. Fondée en 1998, cette brasserie est réputée pour ses créations audacieuses et ses saveurs complexes. L’histoire de Dieu du Ciel ! est celle d’une passion pour l’expérimentation brassicole, et chaque bière raconte une histoire unique par ses arômes et ses textures.

“DDD!” pour les proches, c’est l’hospitalité brassée dans une bière exceptionnelle. DDC ! c’est aussi l’amour de la fête, des bonnes choses et des gens. La brasserie est aujourd’hui basée à Saint-Jérôme, mais l’aventure a commencé à la brasserie montréalaise de Laurier Ouest. C’était – et c’est toujours – le laboratoire idéal pour tester de petites brassées expérimentales directement auprès des habitués et des visiteurs de longue date.

Cinquième brewpub de Montréal, Dieu du Ciel ! avait pour mandat de maximiser la diversité des bières. Ce n’était pas une mince affaire, étant donné que 70 % des bières du monde sont des lagers vendues par une demi-douzaine de conglomérats brassant littéralement aux quatre coins de la planète. La brasserie exporte dans toutes les provinces du Canada, aux États-Unis, en France, en Italie, en Suède, en Espagne et en Allemagne, pour n’en nommer que quelques-unes.

Le fleuron de la flotte DDC ! est bien sûr Péché Mortel, une bière forte au ton sérieux. Inspirée des porters d’orge torréfiés américains et anglais. Avec ses 9,5 % d’alcool par volume, ce péché mignon aux puissantes notes de café est depuis longtemps un classique. Véritable classique, la bière a propulsé Dieu du Ciel ! dans la cour des grands dès son apparition, validant amplement les aspirations divines de la brasserie. Brassée depuis 2001, c’est la bière qui nous a fait connaître”, me dit Jean-François.

Arrêt 4 : Brasserie Harricana

Pour votre quatrième escale, rendez-vous à la Brasserie Harricana. Cette microbrasserie, située dans le quartier Mile-Ex, est réputée pour sa créativité sans limites. Fondée en 2014, elle propose une large gamme de bières artisanales innovantes, créées avec des ingrédients locaux. L’atmosphère industrielle et moderne de la brasserie offre un contraste captivant avec les traditions brassicoles. Le local baigne dans une lumière nacrée dans un grand espace ouvert et propre.

Du côté des bières, vous voudrez essayer leur Kveik, une bière scandinave à la levure qui fait des miracles, et leur Daiquiri IPA. À l’instar des gilets de hockey, toutes les bières sont marquées d’un numéro unique, rappelant les origines industrielles du lieu. Et toutes les bières valent le détour !

En plus d’une excellente bière, la microbrasserie propose également un menu avec plusieurs options végétariennes. À mi-chemin entre la cuisine moderne et les snacks de brasserie réinventés, vous trouverez de quoi impressionner votre palais pour accompagner votre bière préférée. Pourquoi ne pas commander une petite palette d’échantillons le temps d’une bière ?

top 5 microbrasseries à Montréal - Harricana

Arrêt 5 : Benelux

Terminez votre visite à la Brasserie Benelux, rue Sherbrooke. Fondée en 2006, cette brasserie rappelle la communauté d’États formée par la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Donc, oui, une fusion de styles continentaux ! Le Benelux propose une sélection variée de bières brassées sur place, des classiques aux créations saisonnières. Le mot clé est délectable.

Détendez-vous dans l’ambiance conviviale du lieu et savourez une dernière bière, mettant ainsi un point final à votre exploration brassicole. C’est un endroit idéal pour capturer le pouls de la ville de Montréal, ville étudiante par excellence. Que vous cherchiez la bière parfaite ou un endroit où vous reposer, vous êtes assurés de viser juste au Benelux. Si vous aimez les IPA, vous serez aux anges : de nombreux styles se sont affinés ici après une visite bien houblonnée. Une mention spéciale également pour les West Coasts et les bières d’inspiration belge, deux grandes spécialités de la maison. Pour les IPAs : essayez la Cuda du Benelux.

Benelux microbrasseries top 5 Montreal
crédit : Gabri-Ailes
Benelux microbrasseries top 5 Montreal
Crédi : Gabri-Ailes

Conseils pratiques

Montréal possède un excellent réseau de transport en commun, dont le métro, qui peut facilement vous conduire d’une microbrasserie à l’autre. Optez pour une carte OPUS rechargeable pour voyager sans tracas et de façon économique. Le métro offre des billets pour différentes zones, ainsi que pour des périodes de 24 à 72 heures. Si vous planifiez un blitzkrieg d’arrêts différents, un billet d’un ou de deux jours est préférable !

Si vous préférez marcher, les quartiers de la ville sont agréables à parcourir à pied et permettent de découvrir des coins cachés entre les brasseries.

5 microbrasseries à boire à Montréal!

Sur l’Histoire de Montréal

Leave a Reply